• [javascript protected email address]

2- Deuxième mission de l'école, enseigner un métier

Depuis la révolution industrielle du 19ème siècle, le travail de l'homme a fortement évolué. Les savoirs et savoir faire à mettre en oeuvre pour réaliser les tâches quotidienne se sont complexifiées, énormément.

Avant cette révolution, l'apprentissage était le très majoritaire mode de transmission des savoirs. Le maître montrait à l'apprenti, corrigeait ses gestes, perfectionnait ses techniques. Le langage, les gestes, l'expérimentation des situations étaient suffisants pour qu'n métier soit repris par les nouvelles générations.

Avec la révolution industrielle, les métiers se sont diversifiés, et spécialisés. Impossible de tout transmettre par l'apprentissage. De plus, les savoirs théoriques sont devenus essentiels pour comprendre quoi faire dans son métier, pour également améliorer les techniques au quotidien. Ils sont devenus le coeur de l'innovation, capable de transformer sans cesse les activités et de créer toujours plus de secteurs d'activités.

Ainsi, la formation est devenue un préalable à la capacité à faire une activité, à exercer un métier. L'école a ainsi hérité d'une seconde mission, celle de permettre aux entreprises de trouver des employés capables de tenir leurs emplois ainsi que donner la possibilité aux élèves d'être employables dans ses entreprises.

L'importance de cette seconde mission s'est renforcée dans la seconde moitié du 20ème siècle. Les générations post seconde guerre mondiale ont pu travailler sans faire d'étude les rendant spécialement employables. Leurs enfants n'ont pas pu faire cela. Le diplôme est devenu le seul sésame pour accéder à un emploi.

A la fin du 20ème siècle et au début du 21ème, avec la complexification du monde, et les mutations profondes de l'économie, des secteurs entiers se sont transformés, ont disparu, se sont délocalisés. Pour accéder à l'emploi, il ne suffit plus d'avoir un diplôme, il fat avoir le bon diplôme.

L'école oriente et doit apprendre à orienter les élèves, mais plus que ça, elle doit se préparer à assumer une troisième mission, qui apparaît nécessaire à présent. Cette mission ne sera plus de donner un diplôme qui donne accès à un métier ou à un secteur de l'économie. Elle sera d'apprendre aux élèves à évoluer seuls, à apprendre seuls, à à se former seul, tout au long de leur vie et de leur carrière, pour s'adapter constamment aux changements rapides et dans de très nombreuses directions de l'activité.

Informations supplémentaires