• [javascript protected email address]

Le programme du Pic pour l'Education: Résumé

L'Education, c'est ce que tout le monde fait pour ses enfants, pour ses proches les plus jeunes. L'homme transmet son savoir sans arrière pensée, pour permettre aux générations futures de survivre, d'améliorer leur quotidien, de progresser.

L'Enseignement est le juste prolongement de l'Education. Il est la vocation d'hommes et de femmes qui veulent servir l'humanité afin qu'elle progresse vers un monde meilleur, basé sur la connaissance vraie.

Ainsi, les enseignants sont, doivent être des hommes et des femmes qui ont choisi leur métier par vocation. Et le rôle de l'état est de leur permettre de ne pas perdre leur foi en leur mission, de ne pas se perdre.

1- Les trois missions de l'école

L'éducation par l'école est une vieille histoire, portée par des figures historiques qui ont compris l'importance d'éduquer les enfants. L'objectif de l'école était d'élever la condition humaine au-dessus de son naturel "barbare". 

Au 20ème siècle, l'école a hérité d'une nouvelle mission. Son rôle est alors devenu confus. A son objectif historique, éduquer les enfants, est venu s'ajouter celui de l'intégration dans la vie professionnelle; former les jeunes générations aux métiers dont l'économie a besoin.

Cette confusion s'est accrue à la fin du 20ème siècle et à notre époque. Avec l'émergence des nouvelles technologies, les progrès rapides dans tous les domaines, les formations classiques à un métier sont soient devenues inefficaces, soient passent de mode très rapidement, ou dans le meilleur des cas permettent aux diplômés d'être performant quelques années avant d'être dépassés. Ainsi, le nouveau défi de l'école est de rendre les élèves agiles, c'est à dire capable d'apprendre seuls pour s'adapter à un monde en perpétuel mouvement.

Le pic fait les propositions suivantes pour répondre aux 3 missions de l'école

Les propositions du Pic

1- Sanctuariser la 1ère partie du parcours à l'école pour le socle minimum des savoirs. Aucun élève ne pourra accéder à la 2ème phase sans savoir lire, écrire, compter et se servir d'un ordinateur pour l'utilisation quotidienne (recherche d'informations, réseaux sociaux, capacité à faire le tri dans les recherches). Ces connaissances sont indispensable pour être indépendant et agile face aux changements

2- La formation à l'informatique sera faîte par de tout jeunes enseignants, juste diplômés, qui sont les plus connectés aux innovations. Ils pourront ainsi aussi faire leurs premières armes en tant qu'enseignants

3- Les élèves ne pouvant pas sortir du 1er cycle sans avoir validé leur capacité auront un suivi particuliers et resserré. Identifiés par leur professeur au long de la scolarité du 1er cycle, ils seront pris en charge dans des classes de très faible effectif pour être fortement soutenus

4- Consacrer la 2nde partie de la scolarité à l'éducation, c'est à dire la compréhension du monde qui nous entoure, par l'histoire, la géopolitique, les sciences d'un point de vue de ce qu'elle nous apprenne du monde (Théories de Darwin, composition de l'univers, théories d'Einstein, Environnement et compréhension du vivant, etc...).

5- Lors de ce second cycle, conserver un pan de formation réservé à la consolidation et l'entretien des savoirs de base développé lors du 1er cycle. Apprendre notamment à trier l'information, en recoupant les sources, en cherchant celles qui sont fiables.

6-  L'éducation et l'apprentissage des bases de l'agilité fixés dans les 1er et 2ème cycle, l'école peut alors permettre aux élèves de se former à un métier pour intégrer la vie professionnelle. Ce 3ème cycle est plus ou moins long comme aujourd'hui

7- Bien qu'ayant appris à apprendre, la majorité d'entre nous, pris par leur vie personnelle et professionnelle, se retrouve dépassée par les avancées technologiques. Cela conduit à devenir moins performant que les nouvelles générations. Ce phénomène va s'accentuer. De plus, en murissant, après avoir découvert la diversité des trajectoires autour de nous, certains, nombreux, souhaitent changer de vie, se réorienter, ou se perfectionner. Malheureusement, il est trop tard ou il est difficile de reprendre des études poussées sans mettre en péril ce que nous sommes en train de construire (famille, biens, associations, etc...). Ainsi, il apparaît nécessaire de créer un 4ème cycle, au milieu de la vie professionnelle. Les systèmes actuels ne sont pas satisfaisant. Ce 4ème cycle doit être figé, autour de la quarantaine, et permettre à tous d'avoir 2 ans de reprise d'étude pour se préparer à sa seconde vie professionnelle.

Informations supplémentaires