• [javascript protected email address]

Politique Environnementale et de Développement du Pic: Résumé

1- Environnement – Un problème de développement plus large

Le problème du réchauffement climatique n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le risque est plus systémique, lié au mode de développement humain. La diminution des forêts primaires, la pollution des océans comme par exemple le 7ème continent, l'épuisement des gisements de certaines matières premières, sont autant d'exemples qui illustrent cette idée.

Depuis qu'il exploite la nature, l'homme, par ignorance, a utilisé des ressources qu'il ne savait pas limitées. Puis est venu, majoritairement au 20ème siècle, la prise de conscience. Il a tout d'abord ignoré le problème, repoussant les limites techniquement, puisant plus profond, et trouvant de nouvelles applications pour des matériaux de base ou inutiles jusque là, ce qui a tiré la croissance globale (le sable sert depuis très longtemps à faire du béton, mais il est à présent la ressource de silicium pour les panneaux solaires). Puis il a réalisé que cela ne suffirait pas. Il a mis en place une utilisation circulaire des ressources, et inventé des alternatives aux énergies fossiles. Cela ralentit la vitesse vers l’inéluctable.

Cependant, la route n'est pas déviée, l'homme ne réussit pas à changer son modèle de développement. Dès lors, il reste deux grandes alternatives, la décroissance ou la science

1-1- La décroissance – pourquoi non

La décroissance, c’est stopper le progrès pour un retour au fonctionnement des origines, c'est à dire ne plus puiser dans les ressources, recycler sans fin, supprimer tout impact sur l'environnement.

Pour les décroissants, le progrès n’est pas source d'un meilleur lendemain mais le père des maux de l'humanité. 

Le Pic avance que la décroissance n'est pas dans le fonctionnement de l'homme. Il a en permanence changé sa condition. Il a amélioré ses conditions de vie pour sa survie puis son développement. Il a conscience qu’il peut disparaître, il a les moyens de l’éviter, pour lui et l’environnement. 

1-2-L'urgence du développement 

Le développement humain a besoin d'énergie et de matières premières. La collecte de ces sources a des impacts significatifs sur l'environnement. Leur utilisation dégrade les conditions de survie de la vie telle que nous la connaissons.

Deux urgences et une responsabilité, qui incombent à l'homme, émergent au 21ème siècle. La première urgence est d'identifier et d'utiliser les énergies et les ressources inépuisables du monde, pour se développer sans détruire. La seconde urgence créer la "Filière du 2nd principe". La responsabilité est celle de protéger les autres espèces des conséquences de son développement


2- Les propositions du Pic pour le Développement Energétique

Le Pic soutient l'idée qu'il est urgent de maîtriser des énergie "inépuisables" et puissantes. L'objectif ultime est d'atteindre l'âge de l'humanité pour lequel la question de l'énergie et de sa "propreté" ne sera plus un problème. Pour cela, le Pic souhaite:

1- Investir et soutenir les projets de maîtrise de la fusion nucléaire

2- Soutenir la filière énergie solaire

3- Développer la filière de captation de la chaleur des profondeurs de la terre

4- Développer les technologies de production d'Hydrogène à partir de l'eau

5- Soutenir une filière Biomasse compatible des autres utilisateurs (agriculture, filière bois, tourisme, préservation des réserves, etc...)


3- Le besoin de matériaux renouvelables

Les sociétés modernes utilisent de nombreux matériaux non renouvelables. Il s'agit de matériaux issus de processus naturels longs (plusieurs siècles, millénaires, millions d'années), purifiés par le savoir et les techniques humaines. Ces ressources deviennent rares, sont de plus en plus dispersées, dégradées, transformées en déchets ultimes inutilisables. De nouveaux gisements sont identifiés, mais ils sont économiquement inaccessibles, écologiquement peu acceptables, et ne résolvent en rien la problématique de fond.

Nous avons besoin de nouvelles solutions, définitives. Il y a urgence à utiliser des matériaux inépuisables ou renouvelables à l'"infini".

Les proposition du Pic pour résoudre l'épuisement des ressources en gisement

6Utilisation de matériaux du vivant (bois/biomasse, minéraux résiduels, etc...)

7- Réhabilitation des anciens matériaux (pierre, bétons, bois, isolants, etc...)

8- Utiliser le vivant, le modifier parfois, pour régénérer les ressources dégradées ou dispersées (bactéries capables par exemple de purifier de décomposer du plastique, de purifier des métaux sous forme oxydées, etc...). Créer une filière dédiée à ce thème, la "Filière de 2nd principe". Ce domaine de recherche et de développement est une priorité pour sortir du risque de rupture dans le développement

9Utiliser l'énergie régénératrice pour être capable de recycler les matières que des processus biologiques sont incapables de traiter


4- La responsabilité du monde du vivant

Le réchauffement climatique, la raréfaction de sources d'énergie, l’épuisement des matières premières peuvent être traitées par le développement ou une bonne utilisation des technologies.

A l'inverse, la disparition d'espèces vivantes, animales ou végétales, qui est une catastrophe pour nos sociétés en terme de perte de biodiversité et des bénéfices nombreux qu'elle nous apporte, relève d'un changement de culture. 

Les propositions du Pic pour préserver le vivant

10- Etablir une déclaration universelle pour le respect du vivant, sur la forme inspirée de la déclaration universelle des droits de l'Homme

11- Améliorer  l’apprentissage de la fragilité des écosystèmes

12- Mise en place d'accords et de lois pour le prélèvement au plus juste et la préservation des équilibres menacés

13- Traiter l'urgence de la sensibilisation des populations au phénomène de disparition des espèces

14- Mettre en place ou renforcer la protection des parcs assurant la sanctuarisation de l'écosystème. Le financer par la communauté internationale toute entière. Compenser financièrement la perte des richesses que cela signifie: Territoires développables plus exploitables, Souveraineté mise à mal, Richesses du sol plus source de développement. Il faut que les pays aient un intérêt à faire ce sacrifice

Informations supplémentaires