• [javascript protected email address]

 Politique d'Immigration & d'Intégration du Pic: Résumé

Les flux migratoires humains existent depuis l'origine de l'homme. Leur moteur est la nécessité, pour assurer la survie de sa famille, de ses proches, de sa tribu, de son peuple.

Cela commence avec Homo Erectus et Homo sapiens qui colonisent le monde.

Bien plus tard, les invasions Romaines et Barbares, durant 1000 ans. Elles seront à l'origine du premier mélange des peuples européens, de l'atténuation des différences ethniques, de l'échanges des savoirs et économiques, de l'enrichissement des cultures, de l'apparition d’une identité occidentale.

Puis l'empire musulman, dès le 7ème siècle. Il sera le foyer du rayonnement culturel et scientifique en Asie, en Afrique et en Europe. Il permettra la coordination et et l'amalgame des pensées religieuses et profanes. Il organisera la rencontre de penseurs de toutes origines culturelles et cultuelles. il s'agit de la civilisation qui a apporté la contribution la plus importante du Moyen Age.

Viendront en suivant les migrations coloniales, du 16ème  au 20ème siècle. Ce sera l'ère de la domination économique de l'Europe sur le monde, une période de propagation des techniques et des savoirs, de diffusion de la pensée occidentale, de motivation missionnaire. Le monde sera exploré dans son entier, de nouvelles civilisations seront révélées.

L'époque moderne va connaître ses remous. Les migrations post seconde guerre mondiale seront générées par des réactions à la répression raciale et politique. A la fin de la guerre, il y aura des flux de retour au pays ( (Allemagne, Pologne, Tchécoslovaquie), de choix idéologique et politique entre les 2 blocs. L'économie de l’Europe à reconstruire va aspirer des populations depuis les pays du sud et de l’Est vers les pays du centre et du nord. En parallèle, le processus de décolonisation entraîne le retour des colons.

Finalement, à la fin du 20ème siècle, la crise pétrolière de 1973-1974, la diminution du besoin en main-d’œuvre étrangère, les disparités économiques entre pays riches et pays pauvres accrues, vont renforcer une pression migratoire économique déjà naissante. Dans certains pays, l'arrivée au pouvoir de régimes autoritaires va rende visible la notion de migrants politiques. La chute du mur de Berlin en 1989 sera à l'origine de mouvements de déplacement de l’Est vers l’ouest de l’Europe. Les premiers impacts des changements climatiques vont faire naître le phénomène de migration climatique. 

Ce brassage, entre population européennes et pays limitrophes ou anciennes colonies, sera la raison d'un grand métissage.

Les motivations profondes, la nécessité et la survie, malgré l'ignorance des conditions d'accueil, des lois anti-immigration, du prix des passeurs, des risques de maladie, de mort pour les êtres aimés, malgré les privations, plaide pour la conviction profonde du Pic. Aucun barrière, loi, aucun barbelé, mur, ne peuvent arrêter de tels phénomènes. Les expulsions sont inefficaces, contre-productives et dégradantes pour l'idée européenne dans le monde. Les objectifs de ceux qui prétendent le contraire sont électoraux. Les solutions réelles et définitives  ne sont pas mises en œuvre. De nombreux drames auraient été évités, l'Europe et le monde auraient un autre visage.

Informations supplémentaires