• [javascript protected email address]

L'EUROPE

L’Europe aujourd’hui est un marché de libre échange, où les frontières douanières sont tombées, pour les marchandises comme pour les hommes. Les dirigeants de cette Europe, peu connus, sont de fervents libéraux qui dans la droite ligne du néolibéralisme croient en une main invisible du marché qui optimise les ressources économiques pour le bien du plus grand nombre.

Cette situation fait de l’Europe la zone la plus libérale du monde au quotidien, devant les Etats-Unis, à l’inverse de l’imaginaire collectif. Ceci n’est pas connu du citoyen européen. Le processus d’élection ou de nomination des dirigeants européens n’est pas non plus connu. Les centres de pouvoir ne sont pas identifiés par  les populations. La faute aux peuples, en partie, qui ne s’éduquent pas assez au fonctionnement de ce pouvoir supranational. La faute aux hommes politiques, aux partis politiques, qui pour les figures nationales ne veulent pas montrer que le pouvoir n’est plus en totalité entre leur main, pour les figures européennes entretiennent volontairement ou non ce flou. La mise en œuvre de politiques impopulaires, qu’ils jugent nécessaires, ou la préservation d’une illusion de maîtrise locale des décisions, peuvent être autant de raisons à cela. Elles font planer sur l’Europe la menace d’une implosion par des peuples qui ne comprennent plus la force de ce collectif unique dans le monde.

1- Une équipe potentiellement imbattable

L’Union Européenne regroupe, dans diverses organisations plus ou moins intégrées, des pays d’une incomparable diversité. Elle est la plus grande puissance économique, militaire mais surtout intellectuelle au monde. Sa diversité est considérée par certains comme une faiblesse, facteur de désorganisation et d’immobilisme. Elle est au contraire le ferment d’une force de développement, de progrès qui permet aux européens d’être une puissance pacifique et incontournable dans le monde actuel et futur. Elle est génératrice d’une profondeur philosophique, d’un bouillonnement économique, d’un niveau technologique remarquables. Le foisonnement des cultures, dans un espace restreint, est une force à nulle autre.

En effet, dans la compétition économique mondiale, l’union européenne a des atouts qu’aucune autre région du monde, sauf à se regrouper, ne peut mettre en avant. La créativité latine ou orientale, la méthode infaillible germanique, la pacifique efficacité et constance nordique, l’envie et la force des peuples du centre, etc… font de l’Europe une équipe imbattable, sur le papier… et qui pourtant perd de trop nombreux combats.

Comme dans le sport collectif, l’absence de capitaine, d’entraineur, de président, laisse l’Europe n’être qu’une superposition d’individualités, sans tactique, sans objectif commun, ou chacun joue sa partition.

Informations supplémentaires