• [javascript protected email address]

La politique internationale du Pic : Résumé

1- L'Europe

L'Europe est une région du monde en pleine construction. Depuis les années 1950, elle a beaucoup évolué, et s'est grandement complexifiée. Le diagramme ci-dessus donne un aperçu de cette complexité, presque inextricable. La Zone Euro, l'Union Européenne, l'Espace Schengen, l'Association Européenne de Libre-Echange, l'Accord de libre-échange centre-européen, le Conseil de l'Europe, sont constitués de pays différents, parfois étrangers à l'Europe (les USA siègent par exemple au conseil de l'Europe!). Il est impossible sans ce type de cartographie de se mémoriser quel pays appartient à quelle institution.

L'Europe a de nombreuses réussites, comme la démocratie et la stabilité, la paix et l'intégration des pays européens dans un grand ensemble dans lequel les peuples se reconnaissent, la puissance économique, la reconnaissance comme une région du monde où l'individu et ses libertés sont respectées.

A l'inverse, elle souffre aujourd'hui de tares qui la rendent inefficaces dans certains domaines, incomprise des peuples, et qui la déstabilisent au point de mettre son existence en péril.

Sur ce sujet européen, le Pic se positionne.

1-1- L’Europe Politique

L’objectif le plus important aujourd’hui est que l’Europe politique se fasse.

1- L’Europe politique doit se doter d’un gouvernement avec des ministères (politique étrangère de l’UE, Armée, coordinations nationales entre les membres, économie interne et stratégie économique externe).

2- Ce gouvernement doit être présidé par un homme, élu par les peuples, incarnation du pouvoir devant les peuples, symbole et interlocuteur privilégié auprès des autres nations du monde.

3- Ce pouvoir exécutif central doit être adossé à un pouvoir législatif, une chambre de représentants élus par les peuples, telle la chambre des députés européens. Elle aurait pour fonction la définition des lois européennes en fonction des besoins remontés du terrain par les députés de chaque région de l’UE.

4- Ce gouvernement doit prendre les décisions à l’échelle mondiale au nom de tous ces pays. Sur certains sujets d’une rare importance, une assemblée des chefs de gouvernement de chaque pays de l’UE serait convoquée en congrès avec l'assemblée européenne.

5- L'Europe politique ne peut se définir si elle n'a pas de frontière. Ainsi, celles-ci doivent être définies de façon à montrer où s'arrête l'Europe géographiquement. Cela n'empêche pas d'intégrer de nouveaux membres, mais en attendant cela permet de fermer les frontières. Il est absolument nécessaire que tout un chacun sache qu'il est dans le périmètre ou hors du périmètre de l'Europe, et qu'il doit passer des contrôles avant de pouvoir y entrer. Les douanes physiques ainsi créées seront tenues par des douaniers ressortissants de tous les pays, même ceux qui n'ont pas une frontière externe.

6- Le gouvernement Européen et ses instances, doivent se détacher du Conseil de l'Europe, qui brouille la visibilité du cap et de l'action de de l'Union Européenne. La présence de pays extra communautaires, au sein du conseil de l'Europe, entraîne que cette instance ne peut représenter la Communauté européenne, et ne peut pas faire d'ingérence dans les affaires européennes.

7- L'avenir du Conseil de l'Europe est à définir. Il pourrait continuer à grossir au niveau mondial avec ses missions propres, sur les droits de l'homme, en conservant les instances qui peuvent se développer pour le monde entier, sans parasiter celles de l'Union (La  Convention européenne des droits de l’homme, ainsi que la Cour européenne des droits de l’homme, le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, la Conférence des organisations internationales non gouvernementales, le Commissaire aux droits de l'homme)

Informations supplémentaires