• [javascript protected email address]

Progrès et nouvelle société

Les progrès scientifiques, au début du 21ème siècle, sont très nombreux, dans des domaines très divers. Ces avancées, technologiques, dans la compréhension du monde qui nous entoure, dans la maîtrise de techniques de médecine, questionnent la société. Elles vont en ce siècle remettre en cause son organisation, jusque dans l'intimité des individus. Le rôle des philosophes, puis des politiques en charge de rendre concrète les pensées, sera d'amener les sociétés humaines dans les bonnes directions pour qu'elles s'adaptent aux bouleversements à l'œuvre, et cela sans perdre les acquis des progrès du passé, comme la démocratie, l'égalité et la liberté.

1- Quelques avancées scientifiques majeures

1-1- Allongement de la durée de la vie

L'espérance de vie a fortement augmenté au cours du 20ème siècle. Elle a atteint dans les pays développés les 80 ans. Elle augmente également dans les pays en développement et même les pays les plus pauvres, en parallèle de leur évolution vers des sociétés modernes.  

Cette durée de la vie a dors et déjà eu son impact, notamment pour ce qui est de la prise en charge des personnes dans le 4ème âge, de la durée du travail et de la retraite.

Cependant, les progrès annoncés de la médecine, de la connaissance des bonnes pratiques alimentaires, des technologies permettant d'augmenter les capacités naturelles ou d'en compenser les défauts, vont conduire l'humanité à atteindre une espérance de vie qui atteindra les 100 ans au cours de ce siècle, voir plus encore. Une espérance de vie en bonne santé. 

Les conséquences sur des choses aussi fondamentales que la vie en couple, les études, la durée du travail, de la retraite, etc... seront puissantes et nombreuses.

1-2- Découvertes des origines

Les efforts scientifiques pour percer les mystères de l'Univers et de la vie sont nombreux. Les outils utilisés sont rapides et possèdent une résolution d'une finesse jamais atteinte.

La première grande quête des scientifiques est celle des origines. De premiers résultats fondamentaux ont déjà été collectés en ce début de 21ème siècle. Ils confirment par exemple la théorie du Big Bang, ce qui signifie que l'univers a un début, n'est pas figé et évolue. Ils montrent que cet univers est en expansion, et que nous ne nous situons pas en son centre, ni en un endroit privilégié. Certains ont révélé qu'en dehors de notre planète existent des molécules organiques simples, que l'eau se trouve en de nombreux endroits, sur d'autres planètes, de notre système solaire ou dans d'autres systèmes qui ont été découverts. Notre vision géocentrique du monde, notre perception du temps et de l'histoire, notre sentiment d'importance et de force, sont ébranlés. La fragilité de notre condition apparaît toujours plus nettement et nous impose de penser notre société pour en assurer la survie.

La seconde grande quête des astrophysiciens est celle de la découverte d'une autre forme de vie intelligente, via le projet SETI. Des systèmes de détection sophistiqués sont utilisés ou vont être construits pour scruter l'Univers, l'"écouter", essayer de capter un message venus d'autres formes de vie évoluées. Quel que soit le résultat, la confirmation ou l'infirmation de notre unicité, il bouleversera notre appréhension du monde, de notre planète, de la précarité de notre condition.

1-3- Progrès technologiques

Il s'agit là du domaine le plus en vue des progrès de la science. Il ne se passe pas une semaine sans que ne soient évoqués les bouleversements actuels et à venir de nos modes de vie, de travail et de pensée induits par l'essor des nouvelles technologies.

  • L'informatique qui décuple nos capacité de calculs et par la même de compréhension de notre monde ou de prédire les conséquences des événements naturels ou anthropomorphiques.
  • Internet qui met en lien la planète et remet en question les modèles économiques établis au 20ème siècle,
  • La robotique et les automatismes qui ouvrent un champ de possibilité à l'action humaine au delà de ses capacités propres et nous questionne sur le vivant et la notion d'intelligence, de vie et de sentiment. 
  • La compréhension et la manipulation du génome humain, qui donnent espoir d'éradication de maladies héréditaires mais également d'"hommes augmentés" en capacité, d'allongement de durée de la vie au delà du "programme" humain de base. Ces avancées font craindre dans le même temps les démons de l'eugénisme.
  • L'ensemble des avancées sur l'atome et le comportement de la matière vient nourrir les progrès des disciplines cités précédemment, et nous laisse imaginer que nous ne sommes pas au bout de ces révolutions.

Ces révolutions, parallèles mais également imbriquées, vont modifier très profondément notre relation à l'autre, au travail, à l'éducation, à la famille, aux systèmes politiques classiques. La philosophie politique se trouve ainsi face à des défis multiples, qui sont à relever dès à présent puisque les progrès technologiques sont dors et déjà à l'oeuvre.


2- Conséquences des avancées scientifiques sur l'évolution des sociétés

La première des conséquences de ces bouleversements, actuels et à venir, est que le politique est aujourd'hui très en retard et n'arrive plus à servir de guide comme par le passé. Il est également à la traîne car la philosophie n'a pas pensé ces bouleversements pour comprendre leur fil conducteur et éviter à l'homme les écueils qui jalonnent le chemin. "Sciences sans conscience n'est que ruine de l'âme". Ceci est la pensée de base, celle qui guide le Pic. Quelques-uns de ces sujets sont ainsi abordés dans ce qui suit.

 2-1- L'exemple d'Internet

Internet occupe l'ensemble des espaces de notre société, que ce soit parce qu'on décide de s'y brancher, mais également à présent à notre insu via tous les objets connectés privés, dans les magasins, les institutions, les transports, la rue. La vie entière est connectée.

Dès son apparition, cet univers n'a pas été appréhendé par le politique, ni la pensée philosophique. Il en a résulté une série de dérives qui a étonné, puis dérangé, pour enfin effrayer les citoyens. Réseaux mafieux, pédophiles, terroristes, désinformation, manipulation de l'actualité, pornographie accessible aux plus jeunes, etc.... A chaque fois, c'est après avoir constaté les dégâts que des mesures, parfois improvisées, ont été prises. Mais le mal était fait et aujourd'hui encore les pouvoirs publiques courent après le retard pris pour maîtriser l'univers d'internet.

A l'inverse, ne voir dans Internet, ce formidable monde, que de la menace et du dévoiement serait une lourde erreur. Il a favorisé par une communication rapide et coordonnée les révoltes arabes. Bienfait pour la Tunisie, malheur actuel pour les autres pays, ces événements n'en marquent pas moins la fin d'un système généralisé de dictatures, et sur le moyen terme l'accès à des formes de gouvernement des peuples. Internet permet également l'accès facile à la culture, à l'information, au monde. Il fait se rencontrer des individus éloignés géographiquement mais aux centres d'intérêts communs. Il permet de se parler et de travailler, de collaborer, en étant éloignés de milliers de kilomètres. Il démultiplie le potentiel de la communauté humaine.

Tout cela sans la compréhension des hommes politiques. Internet et le symbole de la déconnexion du leadership vis à vis des grands mouvements de la société civile. Le Pic se refuse à ce que cela soit une fatalité. Pour cela, les idées du Pic sont:

1- Que les hommes politiques doivent être connectés,

2- Leurs équipes doivent être à la pointe des développements d'Internet pour les penser, les comprendre, les borner et anticiper les risques,

3- Internet doit être inscrit dans un cadre législatif qui permette de garantir le respect des lois internationales, existantes ou à écrire, dont les premières que sont les droits de l'homme

2-2- La robotique, l'Intelligence artificielle

 

2-3- La manipulation du génome

 

2-4- L'allongement de la durée de la vie

 

Informations supplémentaires