• [javascript protected email address]

 2 - Rendre les barrières poreuses, faire bouillonner la société

Le Pic fait le constat de l'existence des strates, de la persistance et du renforcement naturel des barrières. Il en tire les conséquences. Il prédit que sans intervention politique, il y a un risque que la société se sclérose, que son efficacité toute entière pour le progrès soit affaiblie. Il redoute que le danger ultime soit des tensions telles qu'elles engendrent la violence et la dislocation de la société.

Ainsi, le Pic souhaite faire bouillonner la société. Pour cela, il définit les principes de base qui suivent.

 passage d'une société figée à bouillonnante

 2-1- Limiter la Barrière de l'hérédité

rebattre les cartesLe fait de favoriser ses amis, ses proches, est un comportement humain, naturel et instinctif. Pour l'héritage d'une rente, d'une situation, en utilisant ses connaissances, ses passe droits, les hommes mettent tout en œuvre pour qu'après eux, ceux qu'ils aiment puisse s'appuyer sur ce qu'ils ont bâti de façon à avoir une vie paisible ou pour monter plus haut encore dans ce qu'ils considèrent être l'échelle de la réussite.

Ce faisant, ils contribuent à fermer la porte de leur milieu à ceux qui sont à l'extérieur. 

Le Pic n'a pas l'ambition de changer la nature humaine, mais considère que la collectivité et ses dirigeants doivent mettre en place ou renforcer des mécanismes qui rebattent les cartes autant que possible à chaque génération. L'objectif n'est pas tant de faire chuter les enfants des strates aisées mais de permettre à ceux qui viennent de milieux éloignés, qui peuvent avoir plus de talent, de pénétrer jusqu'aux plus hautes sphères de la société. En effet, pour le Pic, le talent est le sésame principal de la réussite. De plus, le talent n'est pas héréditaire mais présent ou pas en chacun des individus, quel que soit d'où il vienne.

2-2- Eliminer la Barrière des moyens 

aides anti hereditePour faire certaines études, il faut pouvoir se payer les droits d'inscription. Il faut parfois pouvoir se loger, se véhiculer, se nourrir, participer aux activités des établissements. Lorsque vous avez la capacité financière de répondre à tous ces besoins, sans vous poser de question, tous les chemins sont possibles. Lorsque vous n'avez pas tous les moyens, vous pouvez faire des choix par défaut, qui soient compatible avec vos ressources.

Le raisonnement est le même pour créer son activité, ou pou tenir les premières années d'un projet qui peut être novateur et avoir besoin de temps pour s'installer.

Le rôle de la société est d'effacer autant que possible les différences de moyen par des jeux de subventions, exonérations législation des droits d'accès aux filières.

2-3- Eliminer la Barrière de la connaissance

clefs de l'orientationS'y retrouver dans la jungle des filières d'étude, celles qui fonctionnent ou pas, celles qui sont réputées ou pas, celles qui correspondent à ce que veut faire l'individu ou pas, est une mission impossible sans un guide. L'information par les systèmes d'orientation prévus à l'école, par le partage d'expérience en école de professionnels aguerris, par la découverte en entreprise, doit permettre de donner une information de même qualité aux étudiants avec des parents éduqués et rompus aux études comme aux étudiants venus de milieux ignorants de ces problématiques.

De même pour le monde de l'entreprise, l'accès à l'information, de façon organisée, facile, voir obligatoire doit permettre à quiconque de repenser sa carrière même sans l'avoir envisagé puis de savoir comment la réorienter

 2-4- Les bases concrètes de cette vision

Pour mettre en œuvre concrètement cette vision, les mesures incontournables que la société doit inscrire dans ses gènes sont les suivantes:

  • Lever les numerus clausus pour certaines professions qui interdisent l'installation de concurrents sans l'agrément d'un corpus central. Etudes notariales, Pharmacies, sont deux exemples de ce type de professions. Ainsi, la faveur de l'héritage, de la transmission familiale, sera diluée et la compétence sera une arme plus forte pour s'imposer
  • Faire du CV anonyme l'outil de recrutement utilisé par les entreprises, qu'elles soient demandeuses comme celles qui proposent des candidats comme les agences d'intérim ou pole emploi
  • Renforcer le système de bourses et d'aide pour les étudiants
  • Maintenir des droits d'inscription faible dans les écoles publiques
  • L'école publique doit rester la norme, des études primaires jusqu'aux plus hauts diplômes. Pour cela, dans certains domaines dominés par les écoles privées, comme les écoles de commerce, l'état se dote d'écoles concurrentes et utilise sa puissance financière pour y attirer les plus grands noms de l'économie. L'ambition de l'école publique doit être d'être meilleure que ses concurrentes privées
  • Maintenir et repenser l'impôt sur l'héritage. Cet impôt est très impopulaire. Cela se comprend. Construire un patrimoine, qu'on espère céder à ses enfants dans son intégralité, et le voir se réduire, se fractionner, ou disparaître lors de la transmission, paraît extrêmement injuste. Cependant, l'accumulation du capital, ou du patrimoine, dans les mains de familles, va à l'encontre du besoin de rebattre les cartes à chaque génération, de permettre aux moins aisés de partir avec des chances le plus possible égales à celles des enfants des familles aisées
  • Rendre opérationnel le système de formation diplômant continu. Le rendre opérationnel et plus indépendant des sociétés
  • Prévoir au programme des collèges et lycées des heures dédiées à l'orientation, délivrées par des conseillers d'orientation pour une part, par des professionnels sollicités pour intervenir et partager leur expérience avec les étudiants d'autres part
  • Rendre transparent les systèmes de formation continu et diplômant en organisant des cessions d'information, par des conseillers d'orientation et par des professionnels aguerris, auxquelles sera convoquée toute personne active, à intervalle régulier dans la vie professionnelle
  • Offrir un bilan de compétence gratuit à tout actif deux fois dans vie, de façon à ce qu'il réalise quelles sont ses armes pour prétendre à d'autres fonctions

Informations supplémentaires