• [javascript protected email address]

2- Notion d’équipe de décision

Les évolutions des populations aujourd’hui permettent de sortir du système du chef suprême. Il est compréhensible pour la très grande majorité des populations qui ont eu depuis longtemps accès à l’éducation et qui sont rodées à recevoir de l’information que le pouvoir ne soit plus incarné par une seule personne omniscient. Des équipes gouvernementales existent dans toutes les démocraties, mais elles sont toujours soumises au pouvoir de décision final d’un seul homme.

Il est possible et même nécessaire dans nos civilisations modernes que le pouvoir soit réellement partagé au sein d’une équipe pluridisciplinaire, constituée de généralistes mais aussi de spécialistes dans différents domaine. Cette équipe peut être mouvante et s’enrichir au cours d’un mandat de personnes ou groupes de personnes missionnées sur des projets pointus et ponctuels, avec une dissolution à la fin de la mission.

L’intérêt de telles équipes de décision au plus haut sommet des états est que sur chaque dossier, le pilote en charge de la réflexion et de l’action soit épaulé par de nombreux autres points de vue qui s’expriment. Les décisions prises sont ainsi plus travaillées et pertinentes pour répondre aux problèmes posés ou satisfaire les besoins à combler.

Bien que cette notion d’équipe de décision soit primordiale, un chef d’orchestre du tempo de traitement des dossiers semble nécessaire. A contrario est également important que ce maestro ne remette en aucun cas en cause le travail de l’équipe.

Informations supplémentaires